Historique

L’École de Cirque de Bruxelles, c'est plus de 40 ans d'histoire !

2022 : Nouveau cap

Année charnière de transition, le pari d'une gestion collective féminine se met en place pour assurer la relance bien attendue des activités après les aléas Covid.

Emportés par ce nouvel élan, l'équipe se mobilise pour renforcer l'ancrage dans le quartier Maritime et hors les Murs : le cirque de quartier se développe et fédère un groupe Circus Crew composé de jeunes de Maison de quartier tandis que des boxeurs amateurs tentent l'expérience du funambulisme sur le Canal. Des élèves de l'Académie, encadrés par leurs formateur.trices participent à des évènements culturels bruxellois : Museum Night Fever, Zinneke,...Tandis que la Maison des Culture de Molenbeek, nous ouvre ses portes pour présenter le spectacle de la Formation pédagogique.

La pédagogie & inclusion restent au coeur de nos préoccupations : un Lieu de rencontre pour les enfants de 0 à 4 ans et leurs proches est ouvert les mercredis, la formation teacch sensibilise à l'accueil d'enfants avec autisme, un volet inclusion a été ajouté à la formation assistant.e,...

1 DSC05914
DSC06785

2021 : Un anniversaire de 40 bougies

Célébrer 40 ans d’existence en grande pompe en pleine pandémie n’était pas gagné. Restrictions, interdictions, distanciation, port du masque et gestes barrières furent le lot des premiers mois de l’année 2021.

En juin, l’École a saisi une éclaircie pour proposer un grand rendez-vous des arts du cirque durant 4 jours (du 24 au 27 juin) à son réseau d’ami·es, d’artistes, de partenaires, d’élèves et alumni, ainsi qu’au grand public. Les 40 ans de l’École étaient à l'honneur mais pas seulement : les 30 ans de l’aventure Handicirque & de la Formation Pédagogique aux arts du cirque, les 20 ans d’arts du cirque dans le quartier Maritime de Molenbeek et les 10 ans du Centre Européen de Funambulisme (CEF) étaient eux aussi dignement fêtés.

Les spectacles, l'exposition itinérante, les démonstrations des trapézistes volant·es, danseur·ses aérien·nes, funambules, jongleur·euses, acrobates, les fanfares, et les clowns ont pris leur quartier dans la Gare Maritime fraîchement rénovée de Tours & Taxi. Tout un symbole puisqu’il s’agit en fait de l’ancien site de l’École de Cirque de Bruxelles qui s’y était installée 20 ans auparavant. Plus de 1500 personnes ont tout de même pu profiter de l’événement.

A la tête de l’École de Cirque depuis sa fondation, Vincent a pris sa retraite de la direction fin décembre et se se dédie exclusivement au CEF.

Afin de préparer au mieux ce départ, notre équipe a été guidé durant plusieurs mois par l’association Collectiv-a, spécialisée en intelligence collective.

67EDD7DA-910F-404B-8C56-C6BC85027B07_1_201_a
embarquement_immédiat_2019-190
IMG-20210615-WA0000_a

2020 : Pandémie du Covid-19, la culture à l'arrêt

Notre présence s’intensifie sur le site de Tour & Taxis. La collaboration avec la Maison des Cultures de Saint-Gilles est aussi de plus en plus fructueuse.

Cependant, le 14 mars 2020, un mot d’ordre, tout le monde reste à la maison. Un virus a envahi la planète. Le déclenchement de la crise sanitaire a fortement ébranlé nos activités.

Ces derniers mois, nous avons changé de métier. Nous sommes devenus des gestionnaires d’annulations, de report dans le temps, de mises au chômage temporaire à temps partiel, d’anticipation de l’inconnu, … Et puis nous avons nous aussi fait preuve de créativité : des tutos de confection de matériel de cirque à la maison pour nos amateurs.trices de cirque, des séances à distance par visio-conférence, ...

L’organisation des stages pendant tout l’été nous a redonné espoir et a permis de relancer les activités tout en respectant les mesures sanitaires en vigueur.

Le Centre Européen de Funambulisme a soufflé ses 10 d'existence par la naissance de la nouvelle Compagnie de funambules, Bassalto !

67EDD7DA-910F-404B-8C56-C6BC85027B07_1_201_a
embarquement_immédiat_2019-190

2018 : se redresser et poursuivre son chemin

La vie de l’École de Cirque de Bruxelles se poursuit. Par ses actions sociales, éducatives et artistiques elle conforte ses liens avec Tour & Taxis, qui lui assure un hébergement longue durée. La Formation Pédagogique reste « Le » lieu européen de Formation en Pédagogie des Arts du Cirque. Plus de 300 anciens étudiants partagent les valeurs pédagogiques de l’École de Cirque de Bruxelles à travers le monde.

La qualité du travail de nos jeunes artistes de l’Académie des Arts du Cirque nous encourage à les programmer l’année prochaine. Nos élèves Handicirque peuplent nos cours et nos salles pour le plus grand bonheur de nos élèves et de leurs formateurs.

Le Cirque de Quartier s’est relevé de ses traumatismes. Cirk’ O Park s’est installé au milieu des enfants de Molenbeek dans le parc de Tour & Taxis. Les formations de formateurs en cirque social « Circus Trans Formation » se dédoublent grâce à notre partenaire Caravan.

Le Centre Européen de Funambulisme essaime et prépare à travers l’Europe 400 funambules pour le plus grand rendez-vous de Galway 2020 Capitale Européenne.

CirkoVeloVanPraet12
2018

2017 : la vie continue

Aménagement des nouvelles installation à Tour & Taxis. Une année de reconstruction. Une attention toute particulière est apportée aux élèves, aux étudiants et au personnel de l’École de Cirque assez perturbée par ce déménagement subit.

Partenariat avec la Haute École Léonard de Vinci. Les Arts du Cirque sont intégrés dans le programme des éducateurs physique du Parnasse.

Réorganisation du Centre Européen de Funambulisme dans le Parc de Tour & Taxis. Développement d’un réseau européen.

Une formation européenne d’initiateurs en funambulisme est organisée à Galway (République d’Irlande), Berlin et Bruxelles par Galway Community Circus et l’École de Cirque de Bruxelles. 12 candidats encadrés par le maître funambule Denis Josselin et le pédagogue Bruno Frenette sont certifiés.

2017

2016 : une année catastrophique

L’École de Cirque de Bruxelles perd la subvention liée à la Cohésion Sociale, n’étant pas une école de devoirs. Ses activités en lien avec les enfants et les jeunes du quartier s’interrompent.

L’École de Cirque de Bruxelles se retrouve dans la zone liée aux attentats de Bruxelles, Molenbeek et le quartier Maritime. Nos rapports avec nos quartiers souffrent énormément. La zone du Canal est maudite par la population bruxelloise, belge, européenne et mondiale.

La direction de Tour & Taxis annonce à l’École de Cirque de Bruxelles qu’elle doit déménager fin juin pour se rendre au numéro 3 de la rue Picard.

Malgré cela, l’École organise en juin le Congrès Circus Arts – A new Spirit for Europe. Ce congrès fait suite aux 7 années de recherche menées par l’École de Cirque, la haute École Léonard de Vinci (B) et ses partenaires de Caravan dans le domaine de la formation d’éducateurs en Arts du Cirque en Europe. 96 participants et 24 pays y assisteront.

2016-cata

2014 : Record du monde de funambulisme

Record du monde de funambulisme : 46 funambules venus de toute l’Europe effectuent 248 traversées du Canal de Bruxelles à 6,8 et 12 mètres de haut. Des jeunes de Molenbeek y participent.

Séminaire Européen : Circus Arts – A tool for social inclusion : présentation des résultats de la recherche des 9 écoles de cirque « Circus Trans Formation » sous le chapiteau de l’Ecole de Cirque de Bruxelles devant 85 participants issus de 22 pays.

2014

2013 : Certificat de Management en Arts du Cirque

1ère édition du « Certificat Universitaire de Management en Arts du Cirque » avec l’Université Catholique de Louvain. 13 participants de 8 pays européens se retrouvent autour de professeurs d’université et d’experts dans le domaine des Arts du Cirque.

Création de Tour & Taxis Circus, un lieu dédié aux Arts du Cirque, équipé de 2 chapiteaux de 450 et 120 places et d’un vaste espace d’entraînement.

portes_ouvertes_2013_def-32

2012 : 30 ans d’existence

Pour fêter ses 30 ans, 30 actions sont organisées avec ses partenaires à travers Bruxelles : Festival de Cirque à Tour & Taxis, traversées de funambules au-dessus du Canal, Portes Ouvertes, Colloque sur le cirque social, joutes de jongleurs sur la Grand-Place de Bruxelles, installation des chapiteaux dans la Gare Maritime de Tour & Taxis, cabarets cirque, Festival Hopla, etc.

Le Festival Embarquement Immédiat, devenu un événement phare du quartier,  réunit annuellement, le jour de la journée sans voiture, quelques 3000 personnes pour les festivités. Lui aussi à l'honneur pour sa 10ème édition.

Septembre, l’École organise en partenariat avec 9 écoles membres de Caravan, le séminaire d’ouverture de Circus Trans Formation, soit le 2ème volet de la recherche en cirque social, conduite par l’UCL et financée par le programme Erasmus+ de la Commission Européenne.

afficheRECTO

2011 : Ouverture d'une antenne à Saint-Gilles

L’École de Cirque inaugure sa nouvelle implantation à la Maison des Cultures à Saint-Gilles, rue de Belgrade 120.

La 25e édition de la Convention de Jonglerie de Bruxelles est organisée.

2011-2

2010 : Création du Centre Européen de Funambulisme (CEF)

L’École de Cirque de Bruxelles innove une fois de plus : elle crée, en partenariat avec le maître funambule, Denis Josselin, le premier Centre d’enseignement du funambulisme au monde. La traversée du canal de Bruxelles sur un fil en est la finalité (42 m de traversées à 9 m au-dessus de l’eau). 12 candidats participent à la 1ère édition, ils franchiront le canal sur un fil.

Recherche en Cirque Social : l’École de Cirque de Bruxelles et l’Université Libre de Bruxelles (ULB)lancent en partenariat avec les 7 écoles de cirque, membres de Caravan, un programme de recherche en cirque social, financé par la Commission Européenne. Un processus de 7 années de recherche est lancé. Avec l’assistance de 3 universités, il traite de l’impact et des besoin du cirque social en Europe.

Co-organisation du Festival de cirque  Hopla ! avec la Ville de Bruxelles.

« Un cirque contre l’exclusion », un colloque européen est organisé par la DG Emploi de la Commission Européenne en partenariat avec l’École de Cirque de Bruxelles aux Halles de Schaerbeek.

2010
MAR_4226_proof

2009 : Naissance de « Cirq’ en Signe »

L’École engage Maxime de Volder, un jeune malentendant dans son équipe pour ouvrir les Arts du Cirque aux enfants sourds et mal-entendants.

2009

2008 : Création à Bruxelles de l’AISBL CARAVAN

6 Écoles de cirque à finalité sociale et éducative décident d’unir leurs forces, sous l’impulsion de l’Ecole de Cirque de Bruxelles et du Plus Petit Cirque du Monde (Fr) : Cabuwazi (D), Elleboog Circus (NL), Belfast Community Circus (UK) et Sorin Circus (Fin).

L’École de Cirque de Bruxelles en hébergera les bureaux.

2008

2007 : représentation européenne

Un colloque européen de 4 jours sur “Cirque et Éducation” prend place dans les locaux de l’Ecole avec l’aide de la Commission Européenne. 5 pays y sont représentés.

Création du documentaire sur Handicirque “Cirque ma boule”, réalisé par la cinéaste Zlatina Rousseva. Elle présente les facettes burlesques et émouvantes de nos élèves Handicirque.

2007_2008_Invitation pour la sortie du dvd cirque ma boule

2006 : 25 ans d'existence

L’École fête ses 25 ans à travers de nombreuses actions. Elle souffle ses bougies lors d'une soirée de Gala en présence de nombreuses personnalités, dont l’Altesse Royale, la Princesse Mathilde, la Ministre Joëlle Milquet et les Bourgmestres de Bruxelles-Ville, Freddy Thielemans et de Molenbeek-Saint-Jean, Philippe Moreau.

25ans

2003 à 2005 : Pédagogie des Arts du Cirque

L’École de Cirque développe ses connaissances pédagogiques en Belgique et les exporte hors Europe.

Elle établit des partenariats avec le Cirque du Soleil et envoie 8 de ses formateurs au Maroc pour former les éducateurs de l’École de Cirque de Rabat.

Une première collaboration se concrétise avec la Ville de Bruxelles. L’Institut Demot-Couvreur intègre les Arts du Cirque dans son programme d’animateurs sportifs.

Inauguration d’une nouvelle antenne dans la Commune de Forest.

L’Institut de Rythmique Jacques-Dalcroze et l’École de Cirque de Bruxelles fusionnent certaines de leurs activités. Ils créent une formation diplômante d’enseignants en Arts du Cirque, Rythmique et Mouvement.

L’École de Cirque de Bruxelles crée une Formation d’Animateurs en Cirque de Quartier (FACQ) avec des budgets régionnaux du programme Contrat de Quartier "Maritime".

2003-2004-coursparents-1-c
Pyramide à 10

2002 : Chapiteau, Cirq’ de Quartier et Embarquement Immédiat

L’exposition Handicirque du photographe Christophe Smets fait le tour de la Belgique.

L’École de Cirque se dote de son propre chapiteau avec l’aide de la Fédération Wallonie-Bruxelles.

L’École crée un nouveau secteur, le Cirq’ de Quartier, qui apporte une attention toute particulière aux enfants et aux jeunes des quartiers proches de la zone du Canal. Elle marque sa première année à Tour & Taxis par l’organisation d’une grande fête avec les habitants et les associations du Quartier Maritime. Le Festival Embarquement Immédiat est né.

2002

2001 : installation à Tour & Taxis avec le soutien de la Ville de Bruxelles

Les propriétaires de Tour & Taxis et la Ville de Bruxelles invite l’École de Cirque de Bruxelles à rejoindre le fameux site bruxellois.

La Ville de Bruxelles lui octroie les financements nécessaires à la restauration des locaux situé qui lui sont réservés dans la Gare Maritime. Après 2 mois de travaux, l’École s’installe au 11 de la rue Picard, tout en maintenant une antenne à Ixelles.

2001x

2000 : déménagement provisoire à l’Arsenal à Etterbeek

Le 8 septembre 2000, l’École de Cirque de Bruxelles quitte le 104 chaussée de Boondael et accueillie par le recteur de la VUB, elle s’installe à l’Arsenal d’Etterbeek. Un lieu, un volume, une situation,… Elle y restera une année avec plaisir.

2000-arsenal-christophe-smets-2-5

1996 : Changement de nom

A l’occasion de ses 15 ans, l’École organise à Auderghem, une soirée de soutien pour financer ses projets. 150 artistes et plus de 2000 personnes y participeront.

Le 28 mai 1996, l’école prend le nom d’« École de Cirque de Bruxelles ».

L’absence de reconnaissance officielle des formations proposées aboutit à la séparation de l’Ecole en 2 entités distinctes : d’un côté l’ENAC, qui deviendra par la suite ESAC, de l’autre l’Ecole de Cirque de Bruxelles qui se concentre dès lors sur la formation de formateurs en arts du cirque.

http://wordpress.ecbru.be/wp-content/uploads/2016/12/cropped-Logo-ECBru-général-carré.png

1993 : Création du Cirqu’Etude à Auderghem

La création du Cirqu’étude, permet aux enfants du fondamental (maternelle et primaire) de l’École du Souverain de bénéficier de cours d’arts du cirque dans leur programme scolaire. Une grande première européenne.

L’École de Cirque accueille dans ses locaux d’Auderghem la création de la Fédération Européenne des Écoles de Cirque (FEDEC) avec le Centre National des Arts du Cirque de France, l’École de Cirque de Berlin et EFECOT.

auderghem

1991 : Occupation du Centre scolaire du Souverain à Auderghem

Didier Gosuin, bourgmestre de la Commune d’Auderghem met à disposition de l’École de Cirque les bâtiments de l’ancienne école technique ainsi que le préau « Art Nouveau » du Centre Scolaire du Souverain.

L’Académie des Arts du Cirque et la formation artistique professionnel s’installent dans les locaux spécialement réaménagés. Cette dernière se métamorphosera en l’École Supérieure des Arts du Cirque (ESAC).

auderghem1

1990 : Naissance de la Formation Pédagogique et du secteur Handicirque

En manque de formateurs, l’École crée la Formation Pédagogique. Cette formation de formateurs.trices spécialisé.es dans l’enseignement des Arts du Cirque à destination d’amateurs.trices passionné.es est unique en Europe. Les Ecoles de cirque d’Europe se les disputeront.

L’École crée le secteur Handicirque : des ateliers de cirque sont dédiés aux personnes porteuses d’handicap.

Dans les années 90, l’École belge sort des frontières. Des partenariats sont créés avec l’École de Cirque de Moscou et de Kiev.

Invitée par l’École Nationale de Cirque du Canada, elle participe à la création de la Fédération Mondiale des Écoles de Cirque à Montréal.

L’École cherche un nouveau lieu pour y développer ses activités. Le bâtiment occupé au 104 de la chaussée de Boondael est destiné à la démolition.

1990

1989 : l’Ecole de Cirque passe à la télé !

Le Ministère de la Communauté Française de Belgique reconnaît l’École Sans Filet comme Centre d’Expression & de Créativité.

Organisation de la 8e Convention Européenne de Jonglerie à Louvain-La-Neuve. 800 jongleurs venant de Russie, d'Amérique et d'Europe y participent et rejoignent « Les Grandes Joutes » sur la Grand Place de Bruxelles. Elle sera la première d’une série de 29 éditions bruxelloises, offrant par la même occasion une couverture médiatique au secteur en ébullition.

En 1986, l’École sans Filet crée une formation artistique professionnelle en Arts du Cirque. Elle se métamorphosera une quinzaine d’années plus tard en École Supérieure des Arts du Cirque (ESAC).

1989

1987 : déménagement à la chaussée de Boondael à Ixelles

Accueillie par le CPAS de la Commune d’Ixelles, l’École s’installe au 104 Chaussée de Boondael. Passant de 1 à 4 salles, sa surface et sa réputation croissent. 1000 spectateurs, dont de nombreux officiels, assistent à l’inauguration.

L’École Sans Filet co-organise le 1er Festival de Trapèze Volant dans les Halles de Schaerbeek. 20 artistes aériens internationaux remplissent la grande Halle, sous le regard complice du maître aérien Jean Palassi.

Elle organise la 1ère Convention Européenne de Monocycle, animée par Sem Abraham (NL) et Thierry Craeye (B). Une centaine de passionnés se groupent autour des deux maîtres.

boondael1

1985 : devenir un Centre d’Expression & de Créativité

Le ministère de la Communauté Française de Belgique reconnaît l’École Sans Filet comme Centre d’Expression et de Créativité.

Organisation de la 8e Convention Européenne de Jonglerie à Louvain-La-Neuve. 800 jongleurs venant de Russie, d'Amérique et d'Europe y participent et rejoignent « Les Grandes Joutes » sur la Grand Place de Bruxelles. Elle sera la première d’une série de 29 éditions bruxelloises.

En 1986, l’École sans Filet crée une formation artistique professionnelle en Arts du Cirque. Elle se métamorphosera une quinzaine d’années plus tard en École Supérieure des Arts du Cirque (ESAC).

1985

1983 : installation à Woluwé et Louvain-La-Neuve

L’École sans Filet donne quelques heures de cours au Centre sportif de la Woluwe à Woluwe-Saint-Lambert et au Centre sportif de Louvain-La-Neuve.

Un an plus tard, L’École loue une salle à plein temps à Ixelles. 2 personnes sont engagées : Chantal Lhomme pour l’administration et Philippe Van de Weghe comme pédagogue. L’ École se lance.

1983

1981 : de retour à Bruxelles

Son idée conçue, de retour à Bruxelles, il ouvre en 1981, avec la troupe Le Cirque du Trottoir le premier atelier belge de techniques de cirque, aux Halles de Schaerbeek.
Parmi les premiers participants, s’y retrouvent Yolande Moreau & Franco Dragone.

Durant 3 ans, l’École est nomade ; elle propose des stages et cours hebdomadaires, à la fois au Théâtre de la Galafronie, aux Halles de Schaerbeek et à l’Institut des Dominicains.

La Commission Communautaire française lui propose une première subvention de 75.000 FB.

1981

1980 : Vincent Wauters, de Louvain-La-Neuve à Paris

Jeune licencié en Education physique de l’Université Catholique de Louvain, Vincent Wauters préfère se diriger vers de nouveaux horizons plutôt que de se lancer dans une carrière classique d’enseignant.

Il se passionne pour les arts du Cirque et apprend à jongler, se construit un monocycle et installe un fil d’équilibre dans son jardin.

Reconnu comme ayant une vocation, celle d’enseigner les Arts du Cirque, il reçoit des mains du Prince Albert (futur Roi), une bourse de la « Fondation de la Vocation ». il s’envole aussitôt pour Paris rejoindre l’Ecole de Cirque d’Annie Fratellini. Il s’y formera pendant un an.

1979